Supporters de l'Entente de Sétif - ESS -أنصار وفاق سطيف
Devenez membre et participez à la vie du forum des supporters de l'entente de Sétif, vous devez vous enregistrer. Votre aide et la participation de chacun est le seul moyen d'encourager notre travail.
N'hésitez pas à Cliquer sur Portail pour écouter le Match d'aujourd'hui

Supporters de l'Entente de Sétif - ESS -أنصار وفاق سطيف


 
AccueilTV DirectPortailGalerieCalendrierRechercherMembresGroupesFAQS'enregistrerConnexion
OUUUUUUUI MABROUK ALINA
ESS 1-1 Vita Club
L'ESS détient sa Coupe d'Afrique
FIFA news
Classement 2014-2015
Derniers sujets
» Live : ES Sétif 1-1 AS Vita Club
Sam 1 Nov 2014 - 23:08 par

» Que sont devenus les champions d’Afrique de 1988 ?
Mer 29 Oct 2014 - 10:20 par

» ESS : Ziaya «J’avais du mal à respirer à Kinshasa»
Mer 29 Oct 2014 - 10:11 par

» ES Sétif-Madoui : "Rien n’est encore acquis"
Mar 28 Oct 2014 - 10:39 par

» Afrique du Sud : Le capitaine de la sélection assassiné !
Mar 28 Oct 2014 - 10:29 par

» Vita Club 2-2 ESS : l'entente un pas vers le trophée Africain
Dim 26 Oct 2014 - 19:36 par

» Live Vita Club 1-2 ESS Sétif
Dim 26 Oct 2014 - 19:19 par

» interruption du direct sur "BeIN sport" par les congolais était préméditée
Dim 26 Oct 2014 - 17:16 par

» Vita Club vs ES sétif
Dim 26 Oct 2014 - 17:08 par

» Partagez des videos et d'autres fichiers sur ES Sétif
Ven 10 Oct 2014 - 18:00 par

» Sauvegarder et partager vos fichiers
Jeu 31 Juil 2014 - 23:46 par

» Le But de Kadir contre le PSG
Jeu 8 Mai 2014 - 14:19 par

» La CAF désigne des arbitres guinéens pour le match ES Tunis- ES Setif
Jeu 8 Mai 2014 - 14:11 par

» Bougherra : "Se donner à fond et prendre du plaisir"
Mer 7 Mai 2014 - 14:18 par

» DE RETOUR pour les fans de l4aigle noir
Mar 6 Mai 2014 - 17:35 par

» ESS vs JSK vendredi 10 mai
Mar 7 Mai 2013 - 23:47 par

» MCA 3-2 ESS
Mar 7 Mai 2013 - 23:43 par

» MCA vs ESS La Revanche
Sam 4 Mai 2013 - 0:08 par

» LdC 1/8e R. : ESS 3-1 Léopards, l'ES Sétif éliminée aux tirs au but
Ven 3 Mai 2013 - 23:58 par

» USMA 1-0 MCA : L'USMA remporte le trophée
Mer 1 Mai 2013 - 20:25 par

» Classement des buteurs 26 journée : Mohamed Amine AOUDIA 10 buts
Dim 28 Avr 2013 - 11:58 par

» Classement 26ème Journée de la Ligue 1
Dim 28 Avr 2013 - 11:42 par

» L’entente de Sétif (-17 ans) remporte la coupe d’Algérie ES Sétif : 2 – JS Kabylie : 0
Dim 28 Avr 2013 - 11:38 par

» ESS 4-1 ASO : Vers le titre de champion d'Algérie
Jeu 25 Avr 2013 - 22:34 par

»  AC Léopards 3-1 ES Sétif وفاق سطيف 1 - 3 ليوبار الكونغولي
Dim 21 Avr 2013 - 19:40 par

» Live : AC Léopards - ES SétifLe lien pour suivre le match
Dim 21 Avr 2013 - 17:09 par

» Abdelhamid Kermali- Avant son décès - 2013 عبد الحميد كرمالي
Jeu 18 Avr 2013 - 15:14 par

» CRB 4-1 ESS
Mer 17 Avr 2013 - 13:55 par

» Live : MCA 3-1 ESS
Ven 12 Avr 2013 - 20:24 par

» Live : ESS 2-1 CRB
Sam 30 Mar 2013 - 13:49 par

Match en Direct cliquez TV
Le But de Kadir
Nos Amis de facebook2
Mots-clés

Partagez | 
 

 FC Barcelone 2-2 AC Milan: Des Milanais opportunistes et réalistes!

Aller en bas 
AuteurMessage
malek

avatar

Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 01/04/2010
Points : 1445
Réputation : 2

MessageSujet: FC Barcelone 2-2 AC Milan: Des Milanais opportunistes et réalistes!   Mer 14 Sep 2011 - 11:26

Le Barça pourra s'en vouloir d'avoir laissé échapper la victoire après avoir dominé l'essentiel de la rencontre. De leur côté, s'ils avaient ouvert le score très tôt dans la partie, les Milanais reviennent de très loin, arrachant l'égalisation durant le temps additionnel sur un coup de tête de Thiago Silva...



Privé d'Ibrahimovic et Robinho blessés, Massimiliano Allegri avait logiquement aligné un duo composé d'Alexandre Pato et d'Antonio Cassano à la pointe d'un 4-4-2 classique et compact. Seule surprise du coach lombard, la présence d'Ambrosini sur le banc des remplaçants au coup d'envoi, malgré la suspension de Gattuso. Le milieu italien est toutefois entré en jeu dès la première période, Boateng souffrant a priori de la hanche

Le match

Pato sème la panique

Monsieur Atkinson n'avait donné le coup d'envoi que depuis vingt-quatre secondes lorsque les visiteurs douchèrent un Camp Nou plein comme un œuf.

Profitant d'un placement approximatif de la défense centrale blaugrana, Alexandre Pato s'echappa toutes voiles dehors, avant d'aller tromper Victor Valdes d'un plat du pied plein de sang froig (1è,0-1)!

Bien en place et opportuniste, le onze d'Allegri venait de créer la sensation, et entamait ainsi la rencontre en pleine confiance. Une nouvelle fois lancé plein axe, l'attaquant brésilien faillit même récidiver dans la foulée, mais Mascherano sauva cette fois-ci les meubles in-extremis (4è).

Le Barça bute sur un mur

S'appuyant sur ses indéfectibles fondamentaux, le Barça commençait néanmoins à investir la moitié de terrain lombarde sans pour autant percer la muraille érigée autour d'Allessandro Nesta. Sans solutions, David Villa (6è), puis Iniesta (10è) choisirent tour à tour la solution individuelle, mais sans pouvoir attraper le cadre. Christian Abbiati ne passait cependant pas une soirée de tout repos, puisque un centre dévié de Daniel Alvès l'obligea à éloigner le danger (9è), avant que Messi ne le contraigne à se coucher avec promptitude (14è). S'en remettant aux phases arrêtées, les locaux ne purent toutefois trouver que le petit filet sur une reprise de Villa, après une remise aérienne de Seydoux Keita (12è).

Guardiola revoit ses plans

Toujours aux aguets, Alexandre Pato posaient de l'autre côté du terrain d'énormes problèmes aux défenseurs catalans dès que Seedorf et consorts récupéraient le ballon, jusqu'à finalement pousser Pep Guardiola à agir dans l'urgence. Le jeune technicien prit alors l'option de repositionner Sergio Busquets dans l'entrejeu, et de placer Eric Abidal dans la zone de Pato afin de le gêner dans ses déplacements.

Barcelone accentuait dans le même temps sa domination au fil des minutes, Messi poussant Nesta à la faute aux vingt-deux mètres. L’Argentin vit alors son coup-franc parfaitement exécuté échouer sur le poteau d'Abbiati (19è), avant de buter sur le mur milanais quelques minutes plus tard (29è). Si le duel Nesta-Messi valait alors le détour, celui livré par Zambrotta face à Daniel Alves ne fut pas de tout repos non plus. Face à une formation blaugrana penchant clairement à droite, le défenseur italien avait même fort à faire face à un défenseur brésilien en position d'ailier l'essentiel de la partie. Multipliant les débordements et les centres, Alves trouva d'abord Villa, sans que l'ancien Valencian n'attrape le cadre malgré une belle volée (27è), puis Lionel Messi dans le dos de Thiago Silva. Le Ballon d'Or fit alors briller Abbiati en angle fermé (30è).

Les Blaugranas prennent l'ascendant

Sans être transcendant, le meilleur joueur de la planète, restait cependant une menace constante, sollicitant à nouveau le portier lombard dans les instants suivants sur une frappe croisée précise (32è). S'il peinait à endosser son costume de buteur providentiel, Messi débloqua néanmoins la situation d'un enchainement dont il a le secret.

L’attaquant argentin contourna toute la défense rossonera, déposa ses gardes du corps, avant de centrer devant le but. Embusqué dans les six mètres, Pedro ne laissa alors pas passer pareille occasion de pousser le cuir dans le but et de remettre les pendules à l'heure (36è, 1-1).

Remis dans le sens de la marche, Barcelone finissait alors très fort la première période, même si Iniesta dut abandonner ses coéquipiers en route, probablement touché musculairement. Faisant parler sa puissance de frappe, Alves crut même donner l'avantage aux locaux avant la pause, mais le cuir s'envola (45è+1), imité par Xavi dans la foulée, d'une frappe rasant la lucarne lombarde (45è+2)...

Villa trouve la lucarne

A l'image des vingt dernières minutes de la première période, Milan n'en finissait alors plus de reculer, et ce, dès le retour des vestiaires. Le Barça reprenait quant à lui sur sa lancée, et Xavi sollicita une nouvelle fois Abbiati (48è). Les corners et les coups-francs se multipliaient, et Cassano commit alors l'irréparable à l'entrée des seize mètres rossoneri.

Peu en réussite jusque là, Messi laissa alors le soin à David Villa d'essayer de tromper la vigilance du portier adverse. Le buteur de la Roja ne se fit pas prier, et expédia le cuir en pleine lucarne (50è,2-1)!

Face à des Champions d'Europe ultra-dominateurs, les vieux briscards milanais peinaient alors à trouver leur second souffle, et la bataille s'intensifiait entre un Nesta vieillissant et un Messi n'ayant pas renoncé à inscrire son nom au tableau d'affichage. S'il fut l'auteur d'un sauvetage exceptionnel dans les pieds de l'Argentin dans sa surface de réparation (55è), le défenseur italien dut en revanche user de moyens répréhensibles dans les minutes suivantes. Énième coup-franc bien placé pour les hommes de Guardiola, avec cette fois-ci Xavi Hernandez à la frappe. Auteur d'un but dans des conditions similaires avec l'Espagne, le capitaine catalan trouva cette fois-ci le mur (69è).

Le Barça gère son avantage et déroule

Les minutes s'égrenaient, et bien que ne comptant qu'un but de retard, le onze d'Allegri ne semblait pourtant pas en mesure de contester la victoire des locaux. Pire, Milan dut attendre la 72è minute pour bénéficier de son premier corner du match. Pato s'éleva mais ne put surprendre un Valdes concentré sur sa ligne.

Thiago Silva forte tête!

Souffrant de leurs efforts, les coéquipiers de Seedorf se ressentaient de leurs efforts, et regardaient leurs adversaires redoubler de passes dans leurs trente mètres. Pedro tentait alors de définitivement porter l'estocade de loin (77è), puis Messi sur une frappe déviée (86è), mais sans pouvoir trouver le chemin des filets.

Monsieur Atkinson était alors proche de consulter son chronomètre lorsque les Rossoneri obtenaient leurs second corner de la soirée. Monté aux avant-poste, Thiago Silva s'éleva alors dans le ciel catalan, et catapulta le centre de Seedorf au fond des filets (92è,2-1)!

D'un réalisme froid, à l'italienne serait-on tenté de dire, les Milanais pouvaient alors se congratuler au coup de sifflet final, après avoir joué un bien vilain tour à l'épouvantail du football mondial.

Les notes des joueurs

Abbiati 4 Impuissant sur les deux buts catalans, le gardien italien a fait son possible pour maintenir son équipe dans le match. Une note justifiée par le nombre de relances au pied ratées.

Abate 6 A dans l'ensemble bien contenu les velléités de Pedro.

Nesta 6 Du haut de ses trente-cinq ans, le défenseur italien a livré un duel enlevé à Leo Messi. Usant de son sens du placement et de son expérience, le taulier lombard est à créditer d'une performance positive compte tenu de la valeur des attaquants adverses.

Thiago Silva 6 N'a pris aucun risque, éloignant le danger par quelque moyen que ce soit. Un but venu de nulle part synonyme d'exploit au Camp Nou.

Zambrotta 4 L'ancien Blaugrana a énormément souffert face à Daniel Alves. Acculé dans ses vingt mètres durant toute la rencontre.

Van Bommel 5 Présent au combat, le Néerlandais a toutefois eu du mal lorsque le Barça accélérait et prenait les espaces.

Nocerino 6 Avait pour mission de couper les transmissions de Xavi et d'Iniesta. Un match sobre et discipliné.

Ambrosini 4 A remplacé Boateng au moment où les locaux prenaient les commandes du match. En difficulté l'essentiel du temps passé sur le terrain.

Seedorf 7 Précieux, le capitaine lombard a tenu la barque, usant de sa conservation de balle et de sa vision du jeu. Auteur du corner salvateur.

Cassano 2 Effacé, l'ancien buteur de la Samp' n'a jamais été dangereux. Sevré de ballons, l'attaquant a alors évolué très bas en seconde période, commettant la faute qui amène le but de Villa.

Pato 6 Auteur d'une entame de match tonitruante, le Brésilien a mis au supplice Busquets et Mascherano avant d'être maîtrisé par Eric Abidal durant le reste du match.


L'adversaire

Devant faire face au forfait de Pique et au retour encore trop récent de Puyol, Pep Guardiola avait choisi de faire confiance à Sergio Busquets et à Javier Mascherano en charnière centrale. Mal lui en a pris, le duo a rapidement été submergé par le jeu direct des Milanais dès le coup d'envoi. Dès lors, le coach catalan a remis au goût du jour le 3-4-3 de Johann Cruyff, replaçant Abidal au marquage de Pato, et Busquets dans l'entrejeu en milieu de seconde période.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
FC Barcelone 2-2 AC Milan: Des Milanais opportunistes et réalistes!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Challenge Barcelone 2010
» Morandais à Barcelone
» Milan Ac > Rosoneri
» Ibrahim Afellay [ FC Barcelone ]
» Après l'Evo-R, le Milan SL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supporters de l'Entente de Sétif - ESS -أنصار وفاق سطيف  :: International :: Football International :: Europe-
Sauter vers: